Revue des médias

Du Fake news par L’Economiste

17 avril 2017

L’édito de L’Economiste du 11 avril 2017 contenait une intox distillée contre le gouvernement Benkirane. Dans ce texte signé par Mohamed Benabid, rédacteur en chef de ce quotidien, on pouvait lire la phrase suivante :

« De nombreux projets de textes sont bouclés à huis clos, dans des commissions (où les journalistes ont été avec le gouvernement sortant personae non gratae) sans que l’opinion publique ne soit informée des soubassements des derniers arbitrages ».

LEconomiste FakeNews
Capture d’écran de l’édito du 11 avril 2017.

L’Economiste reproche au gouvernement sortant d’avoir interdit aux médias d’assister aux travaux des commissions permanentes du Parlement. Or, c’est FAUX ! Explications en deux points :

  1. L’interdiction faite aux journalistes d’assister aux travaux des commissions est le résultat d’un article de notre « valeureuse » constitution. Article 68  (souligné par l’auteur):

 « […] Les réunions des Commissions du Parlement sont secrètes. Les règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement fixent les cas et les règles permettant la tenue par ces Commissions de séances publiques »

Donc, le gouvernement n’est pas à l’origine de cette décision.

  1. Le parlement fait partie du pouvoir Législatif et non Exécutif. Certes, le fonctionnement de cette instance est du ressort de la majorité, mais les deux pouvoirs sont, théoriquement, séparés. Pour appliquer le honteux article 68, la présidence des deux chambres s’est contenté de lister les instances et personnes autorisées à assister aux réunions des commissions (article 67 du règlement intérieur). Bien sûr, la presse ne fait partie de cette liste. L’ancien parlement dirigé par le RNI (Représentants) et le PAM (Conseillers) ne fait qu’appliquer le texte constitutionnel, de manière conservatrice.

En somme, accuser uniquement le gouvernement d’être à l’origine de cette situation est totalement erroné. Au lieu d’incriminer Benkirane et le PJD d’être à l’origine de tous les maux du Maroc, L’Economiste et ses éditorialistes devraient appeler à réviser l’article 68 de la constitution. Voici une bataille qui mérite d’être menée.

Salaheddine Lemaizi

@LemaizO

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *