Revue des médias

Les quotidiens Pro et Anti-PJD face aux résultats du 7 octobre

11 octobre 2016

Comment la presse quotidienne marocaine a couvert les résultats des élections ? Réponse dans cette revue de presse commentée des éditions du 10 octobre 2016.

dscn6736

Le contenu de la presse écrite marocaine du lundi 10 octobre interpelle à deux niveaux.

  1. Le premier est que le traitement choisi pour analyser et commenter les résultats du 7 octobre révèlent une grande ligne de démarcation au sein de la presse privée marocaine: les pro et les anti-PJD.
  2. Le deuxième niveau d’analyse est relatif à la qualité de ce contenu réalisé durant ce grand week-end. Il ressort – et de manière évidente- que la presse écrite n’a pas pu accompagner cet événement avec un traitement journalistique innovant et de qualité. Dans certains cas, la quantité de pages produites a pris le dessus sur la qualité de l’information et sa conception.

Ci-dessous une rapide revue de presse des principaux quotidiens nationaux:

Parmi la presse quotidienne arabophone:

Assabah: Cette publication du groupe Eco-Média a fait campagne contre le PJD. Pour commenter la victoire du parti islamiste, Assabah a choisi une UNE avec la photo El Othamni, n°2 du parti et ce au lieu de Benkirane, grand gagnant de la journée du 7 octobre. Le quotidien est le seul à avoir choisi la formule du supplément pour son dossier « élection ». Un document détachable de 16 pages accompagne le quotidien du 10 octobre, avec une large partie consacrée aux listes des nouveaux députés. Une seule et courte interview a été réalisée!

Akhbar al yaoum: Quotidien pro-PJD, cette publication tente de garder une ligne éditoriale critique vis-à-vis du Makhzen. À l’occasion des résultats, ce journal a choisi de célébrer la victoire du parti islamiste tout au long des 17 pages de couverture. Le quotidien est le seul à avoir choisi de critiquer le ministère de l’Intérieur. En plus de quatre courtes interviews, le quotidien a laissé une large place à des chroniqueurs proche du PJD (Talidi et Tarek) pour commenter les résultats.

Al Itihad al ichtiraki: C’est le service minimum chez la presse “USFP”. Seule une page est consacrée aux résultats des élections!

Akhir sa3a: Pour digérer la deuxième place du PAM, le quotidien d’Ilyass Al Omari préfère se projeter dans l’avenir et oublier les résultats du 7 octobre. Une grande place est réservée aux jeux d’alliances. Sur les 4 pages de couverture de ce sujet, deux interviews sont proposées.

Al Ahdath al maghribia: Le quotidien anti-PJD a consacré une édition week-end spéciale « résultats des élections ». Pour le numéro du lundi, le quotidien a préféré se concentrer sur les futurs alliances pour composer gouvernement. Cinq pages sont réservées à cet aspect et onze d’autres pour décliner la liste des gagnants. Aucune interview une nouvelle fois !

Al Adala wa tanmia: (hebdo avec une parution irrégulière): Les 16 pages de cet hebdo, édité uniquement par le PJD lors des campagnes électorales, sont consacrées à la victoire du parti. Pour le lecteur friand d’analyses, de chiffres, de graphiques, il faut voir ailleurs. L’heure est à l’auto-satisfaction…méritée.

Presse quotidienne francophone:

L’Opinion: Service minimum. Deux pages, dont des dépêches de la MAP et des extraits du communiqué du parti de l’Istiqlal.

Al Bayane: Également c’est le service minimum. Une page et puis on tourne le feuilleton électoral.

Libération: Service minimum: 2 pages. Aucune infographie. Aucune interview.

Les Eco: Ce quotidien affiche une sympathie pour les thèses du PJD, de facto, il n’a pas manqué de célébrer la victoire de ce parti. La UNE du journal est consacré entièrement à « consécration ». Sur le fond, 6 pages riches infographie et en photos sont consacrés à ce sujet. Aucune interview!

Et la cerise sur le gâteau de cette revue de presse :

L’Economiste: A l’image des autres supports “média” du groupe Eco-média, le 1er quotidien économique du pays a choisi de faire campagne contre le PJD. Et la victoire du parti de la lampe semble être difficile à digérer par la direction du journal qui a choisi de titrer et de manière curieuse sur la montée en puissance du…PAM. Choix éditorial certes, mais qui fait l’impasse sur l’événement du week-end qui est le maintien du PJD aux commandes. Sur le plan du contenu, L’Economiste offre un 17 pages riches en analyses mais pauvres en infrographies, notamment la liste des vainqueurs publiés sur deux pages sans aucun effort d’éditing.

En conclusion:

  • Les interviews étaient une denrée rare

  • Absence d’innovations pour (re)écrire en chiffres les résultats

  • La photo était le parent pauvre de ces publications

  • Défaite électorale oblige et incapacité à produire un discours auto-critique, la presse de la Koutla (PI, PPS et USFP) s’est contentée du service minimum,

  • La quantité a pris le dessus sur la qualité.

Mentions spéciales :

  • Les hebods Telquel, L’Observateur et Maroc Hebdo pour avoir consacrés des éditions spéciales à ces élections.

  • Al Ahdath pour son édition spéciale du week-end.

0 Partages

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *