Arrêt sur segment

La presse partisane et les élections : tract ou média ?

20 septembre 2015

La campagne électorale est précieuse pour mesurer le degré de dépendance des journaux partisans vis-à-vis des directions de leurs partis. Lors de la récente campagne électorale, j’ai suivi avec intermittence la couverture de cette dernière par la presse partisane. Quelques chiffres et notes sur le sujet.

La presse partisane quotidienne au Maroc se compose de 6 journaux arabophones: (classée selon les ventes d’exemplaires par jour)

  • Al Alam édité par l’Istiqlal (8990 ex.)
  • Al Itihad Al Ichtiraki édité par l’Union socialiste des forces populaires (6240 ex.)
  • Al Haraka, édité par le Mouvement populaire (1034 ex.)
  • Al Monaâtaf, édité par le Front des forces démocratiques (375 ex.)
  • Rissalat al Ouma édité par l’Union Constitutionnelle (UC) (Non déclaré à l’OJD)
  • Bayan Al Youm édité par le Parti du progrès et du socialisme (PPS) (Non déclaré à l’OJD)

Et trois quotidiens francophones

  1. L’Opinion édité par l’Istiqlal (12 340 ex.)
  2. Libération édité par l’USFP (2134 ex)
  3. Al Bayan édité par le PPS (Non déclaré à l’OJD)

L’observation de ces neuf quotidiens durant la campagne électorale du 23 août au 3 septembre montre deux grandes tendances. La première est majoritaire, 6 journaux sur 9 se transforment en tracts électoraux. Le quotidien, sa direction et ses journalistes se métamorphosent le temps de la campagne en communicants pour le parti et ses candidats. Les cas d’Al Alam, Al Haraka ou Bayan Al Youm qui consacrent 50% de leurs pages à la campagne électorale illustrent cette tendance.

La seconde tendance est représentée par les deux quotidiens de l’USFP et le quotidien francophone de l’Istiqlal; L’Opinion. Ces trois médias consacrent une faible couverture à la campagne de leurs partis, en termes de pages comme en termes de visibilité à la Une de ces journaux. La campagne passe de manière étonnante au second plan. Bien sûr, à l’approche de la date du scrutin, ces trois quotidiens multiplient les articles liés à la campagne électorale du parti. Il est difficile de conclure que la direction de ces journaux tient tête à la direction des partis. Mais le fait mérite d’être signalé.

A ces constats, j’ajoute les données recueillies dans le cadre de l’Observation des élections réalisée par l’Association démocratique des femmes du Maroc. Cette ONG avait réalisée une observation sous le prisme du respect de l’approche genre. Parmi les données de cette étude, l’espace réservée par la presse partisane aux élections. Les données de l’étude montrent que chacun des six journaux observés a consacré durant la première semaine de la campagne 18 articles par jour. Le record est détenu par Al Bayane (185 articles), suivi d’Al Alam (108 articles), puis Al Ithihad (105 articles), Attajdid (77 articles), Rissalat Al Ouma (52 articles), Al Haraka (35 articles).

Il est difficile de répondre à la question initiale mais il parait déjà que la place accordée par cette presse au discours partisan est dominante. Sauf que la baisse importante de la diffusion de ces journaux les a rendu, par moments, secondaires dans la stratégie de communication des partis qui donnent la priorité aux réseaux sociaux. D’ailleurs, il n’est pas étonnant que les partis vainqueurs de ces élections (le PJD et le PAM) ne disposent pas de journaux partisans.

S. Lemaizi

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *